Pourquoi :

En 2014, dans le cadre de l’exposition “En avant la musique ! Musiques populaires de Savoie”, le Musée Savoisien a choisi de donner vie à un recueil manuscrit de chants de Noël du milieu du 19e siècle, orné de dessin naïfs colorés, ayant appartenu à Jean-Maurice Charrier de Bessans (1795-1891). Plutôt que de le considérer comme un très bel et rare objet d’art populaire, une action de médiation originale pour un musée s’est construite : proposer un stage à des musiciens et chanteurs amateurs pour faire découvrir un répertoire méconnu en Savoie, celui des noëls de Bessans qui demeure pour ce village un patrimoine encore vivant. Le Musée Savoisien s’est entouré de professionnels et d’amateurs de musiques traditionnelles pour conduire ce projet. La direction artistique du stage a été confiée aux Trouveur valdotèn, pour leur expérience, leur sens artistique et leur sensibilité à ce patrimoine musical alpin.

Objectifs :

  • Valoriser un objet de collection du musée : le recueil des noëls de Bessans de JB Charrier (milieu 19e s.)
  • Donner à des amateurs de chant et musique traditionnels une occasion de contact avec un objet original pour appropriation, création, transmission et partage
  • Tester des propositions de médiation participative en s’appuyant toujours sur nos collections
  • Lien avec le territoire, ses habitants et la dimension départementale au cœur du projet scientifique et culturel du musée – Renforcer le rôle du musée sur le territoire par des partenariats dynamiques.

Principe :

  1. 3 ou 4 week-ends de stage et 1 week-end de concert entre septembre et décembre
  2. Durant le stage, un temps d’introduction permettait de visiter l’exposition et de découvrir l’histoire des noëls de Bessans à partir du manuscrit conservé au musée et de les replacer dans la grande tradition des noëls alpins qui ont enrichis le répertoire la seconde année du projet. Durant les concerts, mise en contexte du projet, du répertoire et introduction ethnomusicologique de certains chants.
  3. Mettre en valeur 5-6 chants de noëls issus du répertoire bessanais en les rendant vivants et actuels, riche de tout ce que ce groupe pourra apporter avec la complicité des musiciens encadrants. Travail en amont avec les musiciens et l’association BJA pour le choix des chants et des couplets, la polyphonie, le patois…
  4. Travail en groupes distincts musiciens d’une part et chanteurs d’autre part, avec des temps communs sur chaque week-end de répétition. Enregistrement de la dernière demi-journée de stage
  5. Pédagogie active et dynamique, résolument issue de la pratique traditionnelle : pour les chanteurs pas de partition, travail d’oreille ; pour les musiciens, quelques partitions, des grilles d’accords. Temps de construction collective in vivo de certains arrangements ou présentation de chants : parties a capella / musicales ; solistes / groupe ; sound painting…

Objectif :

  • Pour les publics ?

Pour les participants : lien entre pratique et musée qui devient évidente, le musée est un lieu culturel ouvert, qui peut être un lieu de création et créatif. Le projet a été pour tous une expérience patrimoniale et humaine. Pour les publics/spectateurs : les réactions à chaud lors des concerts montrent un réel soutien à ce type d’initiative. Ils sont souvent surpris qu’elle émane d’un musée perçu comme un lieu sacré, fermé, aux collections inaccessibles. Un concert sensible, avec une force émotionnelle, une chaleur humaine…

  • Pour le territoire ?

Valorisation de la dynamique de projet et de partenariats croisés. Cette action véritablement partenariale révèle le territoire et à valorise son patrimoine… Poursuite d’un lien « historique » entre Bessans et le musée qui se prolonge aujourd’hui sur d’autres thématiques

  • Pour la structure ?

Test de nouvelles formes de partenariat et de médiation collaboratives qui se révèlent riches de sens. Affirmation d’un musée à la croisée des chemins, dont les collections sont des occasions de rencontre dans et hors les murs. Reconnaissance car les participants comme les spectateurs ont motivé la saison 2 du projet. La saison 3 qui débutera à l’automne 2016 est portée directement par l’association Bessans Jadis et aujourd’hui avec les mêmes partenaires, le musée assurant le suivi et l’encadrement scientifique et technique du projet.

Résultat :

Découvrir que le musée loin des clichés élitistes est un lieu citoyen, ouvert à tous, qu’il est là pour révéler la richesse des territoires par les collections et les thématiques qu’il valorise. Offrir des allers-retours entre musée, habitants, participants et territoire sans enfermer chacun dans son domaine de compétence ou de non compétence. Conforter des actions co-construites où les participants font corps avec le projet qu’ils vivent, au point de le défendre et de le faire durer. Soutenir un véritable faire ensemble qui donne sens, qui est ressenti par les spectateurs lors des concerts Permettre, parce que les partenariats sont solides, à l’association de valorisation du patrimoine de Bessans de devenir porteur de projet à son tour en les mettant en lien avec d’autres partenaires ce qui a débouché sur l’édition d’un livre CD lié à la chanson traditionnelle du village et la valorisation de ce répertoire par une saison 3 des stages et concerts.