Pourquoi : Le projet Place à Joseph Venne! s’est déroulé sur la nouvelle place publique nommée en l’honneur de l’architecte Joseph Venne. Le centre Gédéon-Ouimet fêtait son centenaire en 2014 et l’ancienne école est une réalisation de Joseph Venne. L’Écomusée du fier monde a donc entrepris des démarches auprès de la direction du centre afin d’organiser conjointement des activités culturelles. Plusieurs éléments concordaient afin de préparer une programmation pertinente s’adressant aussi bien aux étudiants du centre qu’aux habitants et aux travailleurs du quartier. Principe : Nous avons réalisé une petite exposition sur l’architecte, sur l’école et sur l’histoire du quartier à partir de l’information rassemblée dans le cadre de précédentes activités. Des circuits urbains déjà existants ont été adaptés afin de créer une visite en boucle autour de la place. Par l’entremise de l’ancienne directrice du centre nous avons eu accès à certains témoignages d’anciens professeurs. Deux causeries ont été présentées sur Joseph Venne et l’architecture des édifices scolaires. Nous avons assisté à la fête du centenaire de l’école Gédéon-Ouimet lors de laquelle les invités ont pu observer des bannières de photographies historiques et visiter une reconstruction d’une salle de classe du début du 20e siècle. Lors des activités qui se sont déroulées sur la place, nous avons proposé une petite animation à l’aide d’un jeu et d’un questionnaire sur l’exposition et sur l’histoire du quartier. Un groupe de musique traditionnel animait les lieux. Objectif : – pour les publics ? Le projet a permis au public rejoint de mieux connaître un personnage important de l’histoire locale : Joseph Venne. Lors des circuits urbains, les visiteurs, dont plusieurs résidents du quartier, ont approfondi leurs connaissances du quartier et découvert de nouveaux lieux ou de nouvelles informations. Le projet a aussi permis une première appropriation de la place Joseph-Venne par la population. Nos échanges avec le public nous ont d’ailleurs permis de constater que les personnes présentes ont apprécié les différentes activités proposées et leur diversité : conférences, visites et exposition. Les points qui ont plu aux visiteurs sont les photos anciennes et le patrimoine architectural scolaire (conférences et exposition). – pour le territoire ? Les activités proposées dans le cadre du centenaire de l’école et de l’inauguration de la place publique ont permis de mettre en valeur un nouveau lieu de rassemblement du quartier. L’organisation d’activités de mise en valeur directement sur le site concerné, a favorisé les échanges avec les résidents et leur appropriation de leur histoire et de leur patrimoine. – pour la structure ? Le projet nous a permis de développer un partenariat avec le Centre Gédéon-Ouimet qui pourra se poursuivre dans l’avenir pour d’autres projets. Il a aussi permis à l’Écomusée de développer son expertise pour organiser de tels projets : nous nous sommes appuyés sur cette expérience pour le projet Rue Ontario : patrimoniale et festive ! Resultat : Les activités autour du centenaire ont permis à un large public, résidents ou non du quartier, de mieux connaitre l’importance du patrimoine scolaire. Les visites commentées dans le quartier se sont déroulées sous la forme d’échanges. Les personnes présentes se sont interrogées sur les réalités actuelles d’un quartier post-industriel.