Dessins d’enfants et violences de masse

Mucem, fort Saint-Jean— Bâtiment Georges Henri Rivière (GHR) | Du mercredi 19 mai 2021 au dimanche 29 août 2021

Achetez vos billets

L’exposition « Déflagrations » est un hommage à un geste de création très singulier : celui des enfants qui, après avoir côtoyé la mort dans des situations de guerres ou de crimes de masse, ont repris les crayons de couleur pour se raconter.

Dans les camps de réfugiés, dans les villes bombardées, les écoles, les centres de soins, les ateliers : ils ont créé, tracé, joué, et rêvé aussi, en s’emparant de ce langage à la fois universel et infiniment personnel qu’est l’expression graphique. Ils ont vu les règles qui régissent l’humain saccagées, mais face à nous, se tient toute la puissance de ce geste de dessiner avec ce qu’il porte de résistance. Sur plus d’un siècle traversé, ces images nous montrent à la fois le soleil et la déflagration.

L’exposition présente plus de 150 dessins provenant de musées, bibliothèques nationales et universitaires, institutions internationales et ONG, ou encore d’archives de psychiatres, de psychologues et de correspondants de guerre. Invités, des artistes et des écrivains, aux côtés de Françoise Héritier, offrent autant d’échos à ces traces déposées dans l’histoire. Parmi eux, Enki Bilal, compagnon du projet depuis ses débuts, est l’artiste associé à cette exposition.

— Commissariat : Zérane S. Girardeau, commissaire, productrice et directrice artistique, fondatrice de l’association Déflagrations
— Avec la participation de l’artiste Enki Bilal
— Scénographe : Renaud Perrin
— Graphiste : Géraldine Fohr
— Catalogue : coédition Mucem/Liénart éditions