Journée d’étude

18 janvier 2019 

Retrouvez le programme 

C’est en 1989 que la Fédération des Ecomusées et des Musées de société (FEMS) est créée à l’initiative de 28 écomusées fondateurs. Représentant aujourd’hui plus de 180 établissements patrimoniaux, elle fête ses 30 ans en 2019 : l’occasion de questionner l’histoire et le devenir des musées de société, au travers notamment de l’un de ses pères fondateurs, Georges-Henri Rivière. En partenariat avec le Mucem autour de l’exposition « Georges Henri Rivière, Voir c’est Comprendre », elle proposera notamment un cycle de programmation culturelle et de journées d’étude sur l’ensemble du territoire. Le coup d’envoi en a été donné avec une première journée d’étude à Marseille le 18 janvier 2019, « Questionner l’héritage de Georges Henri Rivière, le regard des écomusées et musées de société ».

Merci à tous les participants  !

Article

→ paru dans le numéro 184 de la Lettre de l’OCIM

En partenariat avec le Mucem autour de l’exposition Georges Henri Rivière. Voir c’est comprendre, la Fédération des écomusées et musées de société (Fems) propose en 2019 un cycle de programmation culturelle et de journées d’étude sur l’ensemble du territoire. Le coup d’envoi a été donné avec une première journée à Marseille le 18 janvier dernier, « Questionner l’héritage de Georges Henri Rivière, le regard des écomusées et musées de société ».
Valérie Perlès, directrice du musée départemental Albert-Kahn et membre du conseil d’administration de la Fems et Céline Chanas, directrice du musée de Bretagne et présidente de la Fems proposent de prolonger le questionnement sur l’actualité de la pensée de GHR dans les musées du réseau Fems.

POPULAIRE, PEUPLE, PUBLIC

Retrouvez le programme complet

La célébration de l’anniversaire de la FEMS a accompagné l’exposition, en diptyque avec la  journée de rencontres-débats  « Populaire, peuple et public », organisée par le MUCEM à l’occasion de la visite « portes ouvertes » de l’exposition, qui a eu lieu le 13 novembre 2018. Cette journée a été introduite par Pierre Rosanvallon, historien, professeur au Collège de France, et fondateur de « La république des idées ».